Image collection header

03. Pourquoi l’écriture se fait-elle art ?

L'Antiquité, l'Egypte (IVe millénaire - Ier siècle av. J.-C). Dans les tombeaux et les temples, prières et récits accompagnent les figures des notables et des dieux égyptiens. Les hiéroglyphes sont des images et les images sont des hiéroglyphes. Ecritures et images se confondent, se complètent et s'éclairent.

Utilisé en Egypte ancienne, depuis la fin du IVe millénaire avant J.-C. jusqu’au IVe siècle de notre ère, le système hiéroglyphique note des sons et des idées sous la forme de figures humaines, d’animaux et d’objets, représentés entiers ou en morceaux. Complexes à maîtriser, utilisés essentiellement en contexte religieux, selon la tradition les hiéroglyphes sont une invention du dieu Thot. Ils sont ainsi doués de cette force performative divine qui rend réelle aussi bien le texte inscrit que les signes qui ont servi à l’écrire. Cette vie qui les anime gagne naturellement les statues ou les scènes peintes ou sculptées sur les parois, puisqu’elles-mêmes se lisent aussi, faisant corps avec les textes qui les accompagnent.

Affichage
Media Name: stele-funeraire-senousret.jpg

Stèle funéraire du chancelier et trésorier Sénousret

Media Name: scribe-accroupi.jpg

Le scribe accroupi

Media Name: egypte-la_deesse_hathor_accueille_sethi_ier-louvre.png

La déesse Hathor accueille Séthi Ier

date

Media Name: stele-funeraire-senousret.jpg

Stèle funéraire du chancelier et trésorier Sénousret

Media Name: scribe-accroupi.jpg

Le scribe accroupi

Media Name: egypte-la_deesse_hathor_accueille_sethi_ier-louvre.png

La déesse Hathor accueille Séthi Ier

Autres collections

Le Louvre pendant la guerre

29. La guerre peut-elle tuer l'art ?

code Hammurabi

02. Comment figurer dieux et rois ?