Image collection header

Les intervenants

2020
Anette Robinson Anette robinson
Anette Robinson

Je suis née en Allemagne et arrivée en France de devenir hôtesse de l’air. J’ai toujours été passionnée par l’art mais je voyais mon avenir dans les airs, voyageant dans le monde entier.
Un problème m’a détourné de ce rêve d’enfant et conduit vers les études d’histoire de l’art à l’École du Louvre, cours organique: histoire de l’art des XIXe et XXe siècles avec Michel Hoog et Henri Loyrette. Ce dernier m’a permis de passer mon stage de Muséographie à la préfiguration du Musée d’Orsay, expérience passionnante, qui a débouché sur une vacation d’attachée à la documentation du musée. Parallèlement, je suis rentrée à par équivalence en licence à La Sorbonne.
Un concours lancée par la direction des Musées de France en 1981 cherchant à recruter des conférenciers prêts à accueillir exclusivement des groupes scolaires dans les musées nationaux a finalement décidé de mon avenir professionnel. Attirée par ce public d’enfants, je me suis lancée.
Je n’ai jamais eu de regrets. Ce métier permet de voyager en permanence dans les musées avec un public sans cesse renouvelé. C’est le plus beau métier du monde, si on aime apprendre, partager, écouter l’autre, transmettre.

Les Éditions Scala  m’ont proposé en parallèle de mettre mes expériences par écrit. Trois livres sont sortis dans la collection « tableaux choisis « : « Le Louvre » (1989), « Picasso «(1991 ) « Matisse » (1993) et un petit ouvrage sur «  Guernica » (2003 ).
Le Nouvelles Éditions Scala viennent de sortir «  Les Nymphéas de Claude Monet ».

Après avoir travaillé dans de nombreuses structures ( Louvre, musée Rodin, musée Picasso... ) et si je partage  aujourd’hui mon temps essentiellement entre le Musée d’Orsay et le Musée de l’Orangerie... je reste toujours aussi passionnée par mon métier. J’aime travailler avec tous les publics.  Dans le cadre du «  champ social » on m’envoie régulièrement « hors les murs » dans les maisons d’arrêt ou des hôpitaux .

 

Autres collections

La diseuse de bonne aventure

18. Pourquoi Rome est-elle le foyer de l’art au début du XVIIe siècle ?

La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne Vinci Léonard de (1452-1519) ,  peintre, dessinateur, théoricien de l'art

17. Quelles libertés pour un artiste ?