Toutes les collections

12. L’art gothique, pourquoi monter si haut ?

12. L’art gothique, pourquoi monter si haut ?

12. L’art gothique, pourquoi monter si haut ?

Partager

Le Moyen-Âge

(Ve-XVe siècle)

 

Né au XIIe siècle en Ile-de-France, l’art gothique propose des formes neuves en nette rupture avec le passé. Les innovations techniques permettent de célébrer la grandeur de Dieu dans des cathédrales toujours plus hautes, inondées de lumière. De cette maîtrise technique va surgir un raffinement sensible dans tous les domaines de l’art. À la fin du XIIIe siècle, le style gothique est adopté dans toute l’Europe.

L'art gothique, âge d'or de la splendeur des cathédrales et de la sérénité des cloîtres ? Au milieu d'un monde en grande évolution depuis la chute de l'Empire romain jusqu'à l'avènement de la Renaissance, l'homme du Moyen Âge se lance dans une aventure extraordinaire : celle de la quête divine, où l'œuvre d'art est à la fois louange et sacrifice. Se lançant à l'assaut des cieux pour structurer ce que d'aucuns ont qualifié de temps des cathédrales et recouvrir l'Europe de sa robe blanche d'églises, l'homme médiéval met son art et son audace au service de sa spiritualité. Vitraux de Chartres ou de la Sainte-Chapelle de Paris, tours de Notre-Dame et portails royaux de la cathédrale de Reims sont au service d'un humanisme à la sensibilité nouvelle. Douces sculptures d'ivoire ou flamboyantes roses gothiques ne cessent de frapper par leur audace le regard de l'homme moderne, fasciné par autant d'inventivité et de hardiesse dans l'image. Danses macabres, anges souriants, fables et légendes peuplent ce monde dans lequel l'homme du XXIe siècle aime voir Esméralda et le sonneur de cloches Quasimodo comme guides. En explorant les voies de la création médiévale, nous parcourrons un monde rivalisant avec les cieux, où les dernières créations ouvrent les portes d'un monde qui est déjà celui de la Renaissance.